La guerre pourrait déclencher un "hiver nucléaire" avec la création d'un nuage de fumée dans la stratosphère qui plongerait les températures en dessous de 0°C sur toute la surface de la Terre, tout en détruisant possiblement la couche d'ozone. Ainsi, on considère une guerre nucléaire comme un risque majeur pour l'avenir de la civilisation moderne. Dans quel scénario la Seconde Guerre mondiale pourrait-elle être purement conventionnelle? Une guerre, nucléaire ou non « Il est impossible de frapper la Corée du Nord sans qu'elle ne réplique en frappant plus fort », prévient John Delury, qui enseigne les relations internationales à l'université Yonsey de Séoul. Probabilité : 0.01% de risque que cela survienne dans les 100 prochaines années. Les conséquences globales d'une guerre nucléaire sont potentiellement terribles : passé un certain seuil d'utilisation, la poussière éjectée dans la haute atmosphère par les explosions nucléaires bloquent le rayonnement solaire, stoppant la photosynthèse et refroidissant gravement le climat planétaire. : Les leaders mondiaux échouent à éliminer la pauvreté absolue, ou bâtissent un système planétaire totalitaire. France - négaWatt : une démarche, un scénario, des propositions concrètes sur l’énergie pour une sortie progressive du nucléaire Nos modèles énergétiques restent fondés sur un dogme réputé intangible : il faut produire toujours plus pour consommer toujours plus. Il suffisait de chercher sur You Tube, ce genre de scenarios/rii existe, et avec des belles images en plus ! En raison de la multiplication des acteurs et des vecteurs nucléaires pouvant mettre en jeu ce que certains appellent l'arme ultime, y compris les groupes non-étatiques pouvant provoquer un terrorisme nucléaire, les stratégies de guerre nucléaire sont extrêmement diverses allant, entre autres, d'une riposte totale pour toute agression (Doctrine Dulles) à des attaques graduées (Doctrine MacNamara) dans le cadre du Single Integrated Operational Plan pour les États-Unis ou à une politique du « faible au fort » pour la France. Et dire qu'on a du les payer (très cher, j'espère...pour eux), pour pondre ça ! Les puissances possédant des armes nucléaires vont donc frapper l'ennemi avec leurs armes. Une guerre nucléaire Inde-Pakistan refroidirait le climat mondial. Le scénario catastrophe : Avec la fin de la Guerre froide, la probabilité d'une guerre nucléaire à grande échelle a diminué. Son souci du détail et les données qu'il a collectées permettent de simuler pratiquement n'importe quel scénario, et de visualiser ses conséquences au cours du temps. En découlerait des nuages de poussière projetés dans la partie supérieure de l'atmosphère. Les nanotechnologies peuvent aussi être utilisées pour construire des bombes nucléaires. En effet, les Etats-Unis en décidant Bientôt la fin de l'espèce humaine ? Il est donc nécessaire, pour les États confrontés à la menace d'ennemis bellicistes, de se protéger contre la "première frappe", entre autres par le renseignement et des systèmes antimissiles. L'agresseur frappe les centres industriels et de production de son adversaire. La dissuasion nucléaire constitue un des faits majeurs de la guerre froide, non que l’arme nucléaire en soit à l’origine mais parce qu’elle joue un rôle central dans les relations internationales. Non, il faut faire un dessin. A contrario, on a appris qu'en 1998 (et/ou) en 2000, la carte personnelle du Président des États-Unis Bill Clinton, contenant les codes nucléaires, aurait disparu pendant plusieurs mois ; l’ancien président Jimmy Carter, durant sa présidence entre 1976 et 1980, aurait oublié la sienne dans un costume qui avait été envoyé au pressing[6],[7]. Les frappes nucléaires peuvent entraîner de graves effets à long terme, essentiellement dus aux retombées radioactives mais également à cause du haut degré de pollution atmosphérique qui pourrait installer un hiver nucléaire durant des décennies, voire des siècles. Lt-Colonel F. O. Miksche (préface de l'ingénieur général Combaux). a créé une situation de blocage pleine de dangers sans précédent. D es événements récents sont venus nous remettre à l’esprit le risque d’une guerre nucléaire, qui continue de peser sur le monde où nous vivons. Ce travail s'appuie sur les revenus complémentaires de la publicité et de l'abonnement. Le scénario catastrophe : Les maladies infectieuses peuvent se répandre facilement dans nos systèmes globalisés et denses en populations humaines. Aux heures les plus graves du conflit sino-soviétique, en 1969, des sources soviétiques attestent qu’une attaque nucléaire contre Lop Nor a été envisagée : Henry Kissinger, dans ses mémoires À la Maison-Blanche[4],[5], écrit qu'en janvier 1969, le Président Nixon fut consulté par les Soviétiques sur une éventuelle frappe préventive sur les installations nucléaires chinoise, ce qu'il refusa. Seule LA LAICITE peut sauver le monde ! Objectif : créer un document de référence sur ces risques tout en listant un certain nombre de solutions possibles pour chacun d'entre eux. L'horloge de l'apocalypse Les conséquences d'une guerre nucléaire Les conséquences d'une attaque à impulsion électromagnétique (EMP) Guerre nucléaire : les risques actuels Actuellement, les principaux risques d'utilisation d'armes nucléaires proviennent de la Corée du Nord, qui vient de réaliser avec succès plusieurs essais nucléaires dont un de 80 à 120 kt le 3 septembre 2017[1] et de l'Iran qui est … La guerre nucléaire, ou guerre atomique, est l'utilisation d'armes nucléaires en temps de guerre pour infliger des dégâts majeurs à l'ennemi. Stratégie nucléaire et normes internationales : Programme nucléaire militaire de la Suède, Dissuasion et prolifération nucléaires au xxie siècle, Théorie des jeux en relations internationales, Liste des traités de contrôle et de limitation des armements, https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Guerre_nucléaire&oldid=174718975, Dissuasion nucléaire pendant la guerre froide, Article contenant un appel à traduction en anglais, Portail:Relations internationales/Articles liés, licence Creative Commons attribution, partage dans les mêmes conditions, comment citer les auteurs et mentionner la licence. L'éruption du Mont Pinatubo en 1991 aux Philippines avait ainsi causé un refroidissement global des températures de 0,5°C en trois ans. Ouvrage majeur de la science-fiction des années 1910, paru en 1914, La Destruction libératrice de H. G. Wells est le premier grand roman où l'on imagina l'utilisation de l'arme atomique[1]. (guerres, famines, perte de la biodiversité etc.). Improbable attaque nucléaire. Le scénario catastrophe : Les leaders mondiaux échouent à éliminer la pauvreté absolue, ou bâtissent un système planétaire totalitaire. La dernière modification de cette page a été faite le 14 septembre 2020 à 17:44. Quelle probabilité ont-ils de survenir ? En 1983, une défaillance des systèmes d'alerte soviétiques faillit amener à une frappe préventive qui ne fut évitée que par la décision de Stanislav Petrov d'ignorer l'alarme. La prolifération nucléaire, tant au niveau des puissances nucléaires que des pays cherchant à produire ou à acquérir l'arme, ou des organisations terroristes cherchant à se procurer des bombes sales, est un phénomène qui accroît le risque d'une guerre nucléaire déclenchée par accident ou erreur. Probabilité : 0.00003% de risque que cela survienne dans les 100 prochaines années. Les effets de cette éruption seraient comparables à ceux de la guerre nucléaire. C'est déja bien parti! L'éruption du super-volcan Toba sur le site actuel de l'île Sumatra, en Indonésie, il y a 73.000 ans, est quant à elle soupçonnée d'avoir refroidi les températures terrestres pendant plus de deux siècles. Le scénario de la simulation –et d'un possible déclenchement d'une guerre nucléaire aux yeux des Occidentaux– débute par un soudain changement de direction au Kremlin. de risque que cela survienne dans les 100 prochaines années. Certes je considère improbable que l’un ou l’autre camp prenne délibérément la décision de plonger le monde dans les horreurs insoupçonnées et les dévastations qu’entraînerait une guerre nucléaire totale. Scénario 1 : la catastrophe. Samedi, 9 février 2019 05:00 MISE À JOUR Samedi, 9 février 2019 05:00 Coup d'oeil sur cet article. Le scénario catastrophe : "Comme pour tous les risques, les estimations comportent des incertitudes, et le réchauffement climatique pourrait être plus extrême que ce que suggèrent les estimations moyennes. D'ailleurs, on ne parle pas de "réchauffement" climatique mais de "changement climatique extrême" (petit bras, le mot à la mode c'est "dérèglement", ou à la rigueur "bouleversement", c'est à dire ce qui nous "bouleversifie"). [...] Il y a donc une probabilité pour que l'humanité soit confronté à un réchauffement de 4°C ou même 6°C dans les décennies à venir", estiment les auteurs. En ce 25 janvier 1995, ce n’est plus la guerre froide. Si cette théorie fait débat, il est en revanche indiscutable qu’une guerre nucléaire aurait des conséquences catastrophiques sur l’environnement, bien au-delà des zones de conflit, et que le scénario de l’hiver nucléaire est techniquement possible. Le scénario catastrophe : Un agent pathogène qui échapperait au contrôle des scientifiques, s'attaquant à l'homme ou à l'écosystème. Le scénario d’une Troisième Guerre mondiale Temps de lecture : 2 min. Quels sont ces scénarios catastrophe ? L'impact pourrait détruire une zone de la taille d'une nation comme les Pays-Bas. Les nanotechnologies peuvent aussi être utilisées pour construire des bombes nucléaires. : L'apparition d'un volcan actif capable de produire une éruption projetant plus de 1.000 kilomètres cube de fragments de roches (éjectas). Les explosions pourraient déclencher des feux géants dans les villes visées, avec un dégagement de suie dans la stratosphère. En 1973, durant la guerre du Kippour, des rumeurs non confirmées indiquent qu'Israël était prêt à faire usage de l'arme atomique, alors que la situation sur le front du Golan était critique. Selon les médias allemands, citant des sources militaires, les pays membres de l’alliance participent aux manœuvres. Dans la nuit du 30 novembre au 1er décembre, deux tremblements de terre de magnitude M 6,5 se sont produits en Argentine et dans le territoire de Khabarovsk. Noter la "frilosité", si je puis dire, du scenario qui arrive en premier, bien quet pas le plus probable, d'après les chiffres issus de ce fatras, mais du coup, très politiquement correct, au moins en France, because COP21, alias "Conférence de la dernière chance pour sauver la Planète", comme les 20 COP précédentes. Pour lutter contre les armes nucléaires, le modder Ivan Stepanov a conçu un simulateur de guerre nucléaire d'une précision effrayante. Bien que cette pratique soit tenue secrète, la presse a de nouveau appris ses débuts. Il s'agit alors de la plus grande menace de guerre nucléaire depuis la crise de Cuba en 1962. Nous respectons votre choix. La guerre nucléaire a failli se produire par accident à de nombreuses occasions : à quatorze reprises entre 1956 et 1962 entre les États-Unis et l'Union Soviétique, à la suite de fausses alertes, d'erreurs humaines ou informatiques ; parmi celles-ci, onze ont été des incidents durant la phase la plus critique de la crise des missiles de Cuba[2],[3]. L'emploi d'armes de destruction massive à très grande échelle entraînerait des conséquences terrifiantes sur la biosphère dont éventuellement un hiver nucléaire. ... Voilà comment une guerre non nucléaire se déroulerait. Le scénario catastrophe : L'apparition d'un volcan actif capable de produire une éruption projetant plus de 1.000 kilomètres cube de fragments de roches (éjectas). En cause, une bio-guerre, du bio-terrorisme ou une fuite accidentelle à partir d'un laboratoire. Afin de nous permettre de conserver notre pérennité économique, Explosion nucléaire en 1971 durant des tests sur l'atoll de Mururoa (©AFP), Bientôt la fin de l'espèce humaine ? Une équipe de chercheurs de l'université d'Oxford et de la Global Challenge Foundation a dressé. Une puissance possédant une arme nucléaire déclare la guerre à une autre puissance. L'impact du réchauffement climatique serait le plus fort dans les pays pauvres, qui pourraient devenir complètement inhabitables. La guerre nucléaire, ou guerre atomique, est l'utilisation d'armes nucléaires en temps de guerre pour infliger des dégâts majeurs à l'ennemi. L'échec actuel des négociations entre la Russie et les États-Unis d'Amérique sur le renouvellement du traité New Start de 2010 y joue un grand rôle. Le scénario généralement imaginé durant la guerre froide est le suivant : Voici les objectifs, au cours d'une guerre nucléaire, vraisemblablement à but absolu: On remarque qu'après la première phase, si elle est réussie pour un agresseur convenablement préparé, les chances de victoire du défenseur sont minces. Le scénario catastrophe : Des scientifiques peu scrupuleux qui transformeraient de minuscules machines composées d'une ou plusieurs molécules en armes capables de s'auto-répliquer et pouvant consommer la totalité de l'environnement, détruisant l'humanité. Le scénario catastrophe : Etonnamment, c'est le scénario le plus vraisemblable ! Le scénario catastrophe commence par l'attaque en 2025 du parlement indien dans laquelle la plupart des dirigeants sont tués. Les aérosols et poussières catapultés dans la haute atmosphère absorberaient les rayons du soleil, provocant un hiver volcanique mondial. Et bien je rajoute un scénario 1 bis (avec probabilité également à 0,01%, y'a pas de raison), celui d'un "refroidissement global", vous savez celui qui était annoncé en couverture du Times dans les mid's 70, porteur potentiel des pires catastrophes socio économiques. Les effets de cette éruption seraient comparables à ceux de la guerre nucléaire. Le traité sur la non-prolifération des armes nucléaires de 1968 et les accords créant des zones exemptes d'armes nucléaires ont permis de limiter ce risque. Combiné avec le choc causé à l'agriculture et à l'industrie dépendante de la biosphère dans les pays développés, cela pourrait conduire à l'intensification des conflits mondiaux et "éventuellement" à l'effondrement de la civilisation humaine. Si lors d'un affrontement nucléaire majeur, les États-Unis ou la Russie utilisaient, ne serait-ce que la moitié de leur arsenal militaire nucléaire, cela engendrerait le soulèvement d'une masse colossale de poussières et de fumées. Finalement, selon le scénario proposé, le conflit dégénère en guerre nucléaire tactique sur le territoire européen, puis s'étend jusqu'au territoire américain et russe. C'est pourquoi, pour dompter l'Iran, les États-Unis devront mener une vaste opération aérienne stratégique en faisant appel à une grande partie de ses forces terrestres et navales. Probabilité : 0.005% de risque que cela survienne dans les 100 prochaines années. Et des chercheurs ont décidé de modéliser les conséquences d'une guerre nucléaire qui se déclarerait entre les deux pays. Publié le 2 décembre 2020 - par Jacques Guillemain Après l’élimination en Irak du général Qassem Soleimani, abattu par un drone américain en janvier 2020, Téhéran rend hommage à son nouveau martyr, un scientifique de l’ombre, victime d’une attaque ciblée. La grippe a d'ailleurs démontré la possibilité pour un virus de combiner les caractéristiques de plusieurs autres. Probabilité : 0-10% de risque que cela survienne dans les 100 prochaines années. : Un risque dont nous n'avons aucune idée, comme une vie extraterrestre hostile. Les plus légers peuvent avoir le temps de se laisser entraîner par les courants stratosphériques. Guerre nucléaire: scénarios hypothétiques et options de frappe de la Russie Par Mikhail Khodarenok , commentateur militaire pour Gazeta.ru pour RT America le 31 octobre 2018 Beaucoup pensent que le retrait des États-Unis du traité FNI (Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire) pourrait accroître les risques de guerre nucléaire entre la Russie et l’Amérique. Là dessus, des hypothèses ont été émises concernant les atteintes au climat terrestre : Outre de nombreuses nouvelles de science-fiction post-apocalyptique, on peut signaler : Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Elia 29 avril 2015 at 15 h 01 min « »Ce dernier, qui a été incapable d’arrêter la stupide et contre-productive politique de colonisation de la Cisjordanie et de Jérusalem-Est, se prépare à une confrontation nucléaire avec l’Iran. Repéré par Romain Duriez — 30 juin 2015 à 12h43. Scénarios ” . un peu comme en thermo , si on veut du travail , il vaut mieux disposer d'un grand différentiel :). Ce sont les religions (je ne precise pas lesquelles because censure) qui vont detruire l'humanité ! Néanmoins, la possibilité d'un tel conflit n'a pas disparu. Probabilité : 0.01% de risque pour que cela survienne dans les 200 prochaines années. Dans ce contexte, la théorisation de stratégies d'utilisation ou de non-utilisation de l'arme nucléaire occupe une part importante des cercles d'études des grandes puissances. J'aimerais bien savoir comment elles ont été calculées. Les famines et les migrations de masse, l'effondrement des sociétés humaines sont "certainement possibles dans ce scénario". Le jeu des alliances conduit d'autres puissances à rejoindre l'un ou l'autre camp. « Jamais depuis la fin de la Guerre froide, le système international de non-prolifération nucléaire n'a semblé si instable. L'Inde réplique en envoyant ses chars dans la partie du Cachemire contrôlée par le Pakistan. Il tente d'annihiler toute force de seconde frappe ennemie. Par rapport à la guerre conventionnelle, la guerre nucléaire est capable de causer des dommages sur une échelle beaucoup plus importante, mais en moins de temps.
2020 scénario guerre nucléaire